« L’homme au bras d’or » dont le sang a sauvé la vie de 2,4 millions de bébés fait son don final

Partager c'est aimer!

Il y a un anticorps rare dans le sang de Harrison et dans les années 1960, lui et les professionnels de la santé l’ont utilisé pour développer un médicament appelé Anti-D.

L’anti-D est le principal remède à la maladie hémolytique du nouveau-né.

La maladie hémolytique du nouveau-né se produit lorsqu’une femme enceinte a du sang rhésus négatif (RhD négatif) et que le bébé dans son ventre a du sang rhésus positif (RhD positif), hérité de son père.

Partager c'est aimer!

Ajouter un commentaire